Le projet de loi sur l’école dite « de la confiance » sera présenté au Sénat, après son adoption le 19 février dernier à l’assemblée nationale. Un article de cette loi permettant la création d’« établissements des savoirs fondamentaux », d’abord passé inaperçu, a provoqué l’inquiétude de Maires et de personnalités du monde de l’enseignement.

Il s’agit d’une disposition qui permet de fusionner administrativement l’ensemble des écoles primaires d’un secteur et le collège de ce secteur.  Si elle est adoptée, les écoles perdraient leur directeur, et les familles et les mairies n’auraient donc plus d’interlocuteur sur place représentant l’institution scolaire.

Sous le projet « école de la confiance », il y a en fait :

la suppression des directeurs d’école, par la mise sous tutelle des collèges de secteur, avec le proviseur comme supérieur hiérarchique dans les Etablissements Publics des Savoirs Fondamentaux EPSF (article 6 de la loi)

la mise en concurrence des écoles maternelles avec des jardins d’enfants.

l’obligation qui sera faite aux municipalités de participer au financement de la scolarité des élèves inscrits dans une école maternelle privée sous contrat. (article 3)

la fin de l’évaluation du système scolaire indépendante (article 9)

la limitation de la liberté d’expression des enseignants (article 1)

les remplacements par des étudiants non formés dès la Licence 2

Cette réforme concerne les écoles de la maternelle à l’université. Elle vous concerne aussi

 Mardi 19, c’est mardi prochain.

C’EST UNE GREVE DE LA FONCTION PUBLIQUE MAIS EGALEMENT POUR LA DEFENSE DE L’ECOLE PUBLIQUE

PARENTS, ELUS, CITOYENS, INFORMEZ VOUS !!!

VOUS POURREZ EGALEMENT VOUS MOBILISER AVEC NOUS 

UN SAMEDI  POUR L’ÉCOLE :  le 30 MARS !!!!